C'est à la suite d'un malencontreux accident de télécommande que je tombai sur un épisode de Flipper, Flipper le dauphin sauveur des orphelins.

J'ai dans un premier temps admiré de tout mon être les gracieux balets aquatiques de l'animal avant de sombrer dans un abîme de perplexité.

En effet, entre moultes pirouettes parfaitement maitrisées dans les eaux tropicales du sud de la Floride, je constatai rapidement que le bestiau passait pratiquement tout son temps la tête hors de l'eau à respirer et à couiner comme un siphon mal débouché.
En plus dans cet épisode qui m'absorbait maintenant totalement, Flipper, blessé par un vil bandit, était soigné au bord la plage - donc les nageoires dans le sable - par de bienveillants vétérinaires.

Il ne m'en fallait pas plus pour réaliser la stupidité du dauphin, ou plutôt, la stupidité du concept dauphin.

Comment ne pas être attéré par un animal qui doit respirer hors de l'eau et qui cependant, malgré sa grace universellement reconnu, n'est pas plus mobile qu'un platane dès lors qu'il a touché terre ?

Pour bien étayer cette réflexion, prenons la problème à l'envers.

Le terme mammifère marin ne choque personne, toutefois si il existait un poisson terrestre, tout le monde serait prêt à en rire amygdales déployées !

Et oui, un poisson terrestre serait un poisson qui se déplace hors de l'eau car il ne peut pas nager, mais il doit nécessairement respirer dans un liquide ! Totalement débile comme créature, non ?
Bin le dauphin c'est pareil, mais en négatif. Ah ah ! Du coup le doute s'insinue dans le coin en bas à droite de votre cerveau, vous qui admirez les dauphins depuis votre plus tendre enfance, proclamant haut et fort leur intelligence exceptionnelle, et leur bon goût de chocolat blanc ! Ca fait mal hein de constater que l'idée même du dauphin ne tient pas la route, et que rares sont les animaux aussi peu adaptés à leur milieu !

Que le culte aveugle du dauphin soit enfin révolu, et reportons nos regards envieux sur le bigorneau breton !