Encore du bonheur pour nos rétines : Doomsday de Neil Marshall, le joyeux luron qui nous a balancé coup sur coup le bien fun Dog Soldier et l'excellent The Descent. Le film est un gros post-nuke, un [...]
Dès la première image on se doute qu'on est en présence d'un direct-to-video particulièrement léché dans sa réalisation : décors fabuleux (un chemin en bord de montagne et une grotte), photographie splendide (ils ont [...]